ETAPE 4 : ASCU STAGNU > TIGHJETTU

Jeudi 15 Juillet : « Ascension du Monte Cinto » 💪

Dénivelé = 📈 1 500 M | 📉 1 250 M | ⏱ Temps de marche : 12H 🥾

🔴 Résumé de la Journée 🔴

Départ : 5H40 | Arrivée : 20H

météo du jour : 🔥🌞

😴 Hébergement : Refuge [PNR] de Tighjettu

https://pnr-resa.corsica/refuge.php?id_refuge=4

Une longue étape m’attend aujourd’hui, je pars avant le lever du soleil, que je surprends en chemin. Les pierriers se gravissent, les passages d’escalade s’enchaînent, la pointe des éboulis ( « Bocca Crucetta ») offre un joli point de Vue sur le Lac de Cinto et de là commence la variante du jour : l’ascension du Monte Cinto {2706M}.

L’ascension au sommet va me demander 2H de marche à travers un dédale de rochers avec une marque de peinture rouge comme seul point de repère 🔴.

Je gravis les derniers mètres et me voilà sur le toit de Corse qui offre un panorama exceptionnel à 360° sur la Mer méditerranée, les plaines et les Montagnes environnantes. Une photo immortalise cet instant magique…

La descente s’effectue normalement jusqu’à ce que je perde les repères rouges aperçus à l’aller… Les rochers ont la fâcheuse tendance à tous se ressembler et me voilà perdu au coeur du Cinto alors que l’après-midi touche à sa fin… Dois-je remonter ou redescendre pour retrouver une marque ? Le doute s’installe, la panique s’invite…

Vais-je devoir passer la nuit ici, à près de 2 500 mètres d’altitude ? Ou alors redescendre à l’Ouest et installer un Bivouac près du Lac aperçu en contre-bas ?

Je me sens soudain seul au Monde, avec pour seuls compagnons mes bâtons de marche, mon sac à dos et mon courage.. Je tente de remonter, les cailloux glissent sous mes pas, les éboulis portent bien leur nom, si jamais je me blesse ici… 😨.

Soudain, au beau milieu des rochers, j’aperçois une famille de Bouquetins. Paisibles, se demandant peut-être ce que je fais ici… Je crois qu’ils comprennent que je suis de la même famille, après tout je suis un Bouquetin…

Cette image de Bouquetins au milieu de mes doutes me propulse en avant, et après quelques mètres les larmes aux yeux, voilà que j’aperçois un de mes congénères, un randonneur qui vient du Cirque de la Solitude, solitude que je viens de connaître de la pire des manières. Le chemin est retrouvé, les balises rouges et blanches me l’indiquent, mon esprit est ailleurs, je dis Merci, Merci, Merci…à qui, à quoi, je ne sais pas, mais je remercie ma bonne étoile qui me protège… L’ étoile du Bouquetin ⭐.

La descente est longue, la lumière du jour s’affaiblit, le refuge de Tighjettu {1683M} est atteint, comme l’objectif du jour : gravir le plus haut sommet de Corse qui m’aura donné des sueurs froides mais qui m’aura appris une chose : au pire des moments peut arriver un moment unique, la rencontre de Bouquetins mais surtout la rencontre avec soi-même. Je suis éreinté et m’endors sans aucun effort, j’en ai fais assez aujourd’hui avec près d’une demi-journée de marche…12H ! C’était l’étape la plus longue du GR 20 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :